Les anciens carbonisages deviendront un éco-quartier

Première étape : sécuriser le site

La friche industrielle des Carbonisages a été enfin acquise par l’Établissement Public Foncier (EPF), qui en est propriétaire depuis le 22 novembre 2016. L’organisme a eu pour tâche, dans un premier temps, de sécuriser le site, notamment par des grilles, des bardages métalliques et des cadenas aux portes. Celui-ci a également été placé sous surveillance vidéo.

Déconstruire, démolir, dépolluer…

Il faudra un an d’études avant de pouvoir entreprendre la déconstruction dont la première étape est le désamiantage dans le respect des normes strictes. On peut donc envisager le début de celui-ci fin 2017. Mais la tâche ne sera guère aisée car certains bâtiments ne comptent pas moins de 5 niveaux, sur un site d’une surface de 23 000 m2 dont 18 100 m2 de bâti à démolir. Puis viendra la mise en œuvre de la phase dépollution du site avec l’évacuation de terres polluées. L’ensemble des interventions opérées par l’EPF, épaulé par un maître d’œuvre désigné en fin de printemps, se monte-ront à environ 2,5 millions d’euros !

Les études affinées et l’ensemble des intervenants connus, une réunion publique se tiendra à l’été, afin que les experts apportent toutes les explications nécessaires aux riverains.

 Un éco quartier +

A terme, le site doit accueillir la nouvelle maison de retraite, mais aussi un programme de logements mixtes (accession/locatifs aidés), exemplaires en matière d’économie d’énergie et de recours aux énergies vertes. Les dépla-cements doux seront également privilégiés.

150 nouveaux logements pour la mixité sociale

 Les services seront présents avec la nouvelle maison de retraite, une nouvelle crèche et des professions libérales. La mixité sociale sera assurée par du locatif aidé, de l’accession à la propriété et du standing. Plus précisément, ce seront 150 nouveaux logements dont des maisons individuelles et du semi-collectif à deux étages, à l’image de ce qui a été réalisé allée de l’Ermitage, de petits immeubles de 3 niveaux, plus bas que les bâtiments des Carbonisages, avec chacun une entrée privative et une terrasse panoramique
en attique. Les immeubles auront des parkings souterrains et un stationnement en surface sera traité de manière paysagère, comme désormais tous les parkings de la ville.

Aménagements durables

Une piste cyclable traversera tout le quartier et rejoindra celle qui sera réalisée rue Lorthiois qui sera complètement réaménagée entre les rues de la Forgette et de Verdun. C’est d’ailleurs par cette rue que l’on entrera dans ce quartier, ainsi qu’à l’opposé par la rue de la Forgette. On y envisage, comme dans le futur Coeur de Ville, une collecte enterrée des déchets.

Les espaces verts ne seront pas en reste et leur conception a été confiée à un paysagiste, tandis que celle du quartier et la disposition des logements et équipements publics sont l’oeuvre de l’architecte-urbaniste Xavier Bouffart de l’agence Blaq.

L'objectif du projet

Requalification du site en vue de réhabiliter la friche en zone habitable.

Le but ultime étant d'y réaliser un éco-quartier avec toutes les caractéristiques que cela comporte : mixité sociale et intergénérationnelle, offres de services, habitat individuel et collectif et intégration urbaine de l'habitat.

plan-carbonisage